Skinjob - Beauty Is Your Toy

Un peu d’EBM, parce que ça faisait longtemps que j’en avais pas écouté.

J’aime toujours autant ce genre de musique malgré tout :)

La grosse nouvelle d’hier soir : Throbbing Gristle, les pionniers de la musique industrielle, qui avait perdu un de ses membres l’année dernière, vont revenir malgré tout! Les membres restant ont encore beaucoup de choses à faire : finir leur dernier album, qui sera vraiment le dernier, ils relancent leur vieux label Industrial Records et vont rééditer par la même occasion pas mal de leurs anciennes créations. Mais, et cela va de soi, ils sont clairs sur le fait qu’il n’y aura plus jamais de concert sous le nom de Throbbing Gristle.
Comme le dit la nouvelle sur leur site, leur contrat vient de finir avec Mute/EMI, donc ils ont décidé de relancer Industrial Records, leur label qu’ils avaient lancé pendant les années 70. Ils ont aussi par la même occasion racheté les stocks restant des albums de Throbbing Gristle chez Mute, qu’ils vendent à présent sur leur site.
Le 26 Septembre, Industrial prévoit de sortir une édition vinyl deluxe des anciens albums de TG: The Second Annual Report, D.O.A. The Third & Final Report, Heathen Earth, 20 Jazz Funk Greats, and Throbbing Gristle’s Greatest Hits.   Chacun ayant été remastérisé par Chris Carter, un des membres de TG et le tout sera limité à 2000 exemplaires. Il y aura bien sûr une version digitale et CD, une série qui sera nommée TG Time Capsule. Les rééditions CD seront souvent la forme de digipacks qui ressembleront aux packages originaux et qui contiendront chacun un CD bonus avec des enregistrements live correspondant à l’époque du dit CD.
Throbbing Gristle a aussi fini de travailler sur leur tout dernier album, le dernier des derniers qui sera une réinterprétation de Desertshore de Nico (je ne connaissais pas jusqu’à maintenant). Ils espèrent le sortir d’ici la fin de l’année.

La grosse nouvelle d’hier soir : Throbbing Gristle, les pionniers de la musique industrielle, qui avait perdu un de ses membres l’année dernière, vont revenir malgré tout! Les membres restant ont encore beaucoup de choses à faire : finir leur dernier album, qui sera vraiment le dernier, ils relancent leur vieux label Industrial Records et vont rééditer par la même occasion pas mal de leurs anciennes créations. Mais, et cela va de soi, ils sont clairs sur le fait qu’il n’y aura plus jamais de concert sous le nom de Throbbing Gristle.

Comme le dit la nouvelle sur leur site, leur contrat vient de finir avec Mute/EMI, donc ils ont décidé de relancer Industrial Records, leur label qu’ils avaient lancé pendant les années 70. Ils ont aussi par la même occasion racheté les stocks restant des albums de Throbbing Gristle chez Mute, qu’ils vendent à présent sur leur site.

Le 26 Septembre, Industrial prévoit de sortir une édition vinyl deluxe des anciens albums de TG: The Second Annual Report, D.O.A. The Third & Final Report, Heathen Earth, 20 Jazz Funk Greats, and Throbbing Gristle’s Greatest Hits. Chacun ayant été remastérisé par Chris Carter, un des membres de TG et le tout sera limité à 2000 exemplaires. Il y aura bien sûr une version digitale et CD, une série qui sera nommée TG Time Capsule. Les rééditions CD seront souvent la forme de digipacks qui ressembleront aux packages originaux et qui contiendront chacun un CD bonus avec des enregistrements live correspondant à l’époque du dit CD.

Throbbing Gristle a aussi fini de travailler sur leur tout dernier album, le dernier des derniers qui sera une réinterprétation de Desertshore de Nico (je ne connaissais pas jusqu’à maintenant). Ils espèrent le sortir d’ici la fin de l’année.

Orphx est de retour avec Radiotherapy, leur nouvel album tout frais, toujours aussi jouissif et maîtrisé.
Orphx c’est un groupe canadien de Rhythmic Noise très techno(ïde) et intégrant une atmosphère très industrielle, surtout sur ce dernier album. C’est froid, hanté, hypnotique… exactement ce que je recherche dans la techno.

Vous voulez prendre des bonnes ondes sonores dans la gueule ? Allez les écouter. Par contre, je dois vous prévenir que pour ce genre de musique sans un enregistrement de bonne qualité (les extraits en dessous ne risque pas de rendre justice), et surtout sans matos chez soi digne de ce nom, caisson de basse de qualité, volume un minimum fort et tout … et ben vous perdez tout l’intérêt, vous n’entendrez pas tout … parce que Orphx, c’est pas du boom boom de bourrin, c’est raffiné, intelligent, on a des couches, des murs, des atmosphères de sons qui se développent…. et si on ne les entend pas en totalité … vous n’avez rien.
Vous voilà prévenu! http://www.myspace.com/orphx



Contamination (Radiotherapy excerpt) by Orphx 


Tensile (Radiotherapy excerpt) by Orphx 


1200 µRh (Radiotherapy excerpt) by Orphx

Orphx est de retour avec Radiotherapy, leur nouvel album tout frais, toujours aussi jouissif et maîtrisé.

Orphx c’est un groupe canadien de Rhythmic Noise très techno(ïde) et intégrant une atmosphère très industrielle, surtout sur ce dernier album. C’est froid, hanté, hypnotique… exactement ce que je recherche dans la techno.

Vous voulez prendre des bonnes ondes sonores dans la gueule ? Allez les écouter. Par contre, je dois vous prévenir que pour ce genre de musique sans un enregistrement de bonne qualité (les extraits en dessous ne risque pas de rendre justice), et surtout sans matos chez soi digne de ce nom, caisson de basse de qualité, volume un minimum fort et tout … et ben vous perdez tout l’intérêt, vous n’entendrez pas tout … parce que Orphx, c’est pas du boom boom de bourrin, c’est raffiné, intelligent, on a des couches, des murs, des atmosphères de sons qui se développent…. et si on ne les entend pas en totalité … vous n’avez rien.

Vous voilà prévenu! http://www.myspace.com/orphx

Contamination (Radiotherapy excerpt) by Orphx Tensile (Radiotherapy excerpt) by Orphx 1200 µRh (Radiotherapy excerpt) by Orphx

Front Line Assembly - “Angriff”

Front Line Assembly n’est autre que mon groupe préféré (Vu que Nine Inch Nails est régi par Trent Reznor, je préfère dire que c’est Trent mon artiste préféré plutôt que le groupe).

Là c’est leur nouveau clip. On a beaucoup de riffs métalliques au sein de cette chanson et la vidéo comporte un assemblage de vidéos live. Je vous laisse écouter ce que c’est, vu que c’est un genre dont je n’ai pas parler sur le blog jusqu’à présent.

Sinon pour les curieux qui ont la flemme d’aller voir sur google, l’electro industriel est proche du dark electro (où le chant est par contre plus présent et modifié par ordinateur) ; c’est un genre de musique électronique, sous-genre de la musique industrielle véhiculant toujours un message, moins bruitiste que l’indus, recherchant une certaine structure, voire une indéniable démarche artistique et qui est maintenant souvent hybridé avec de l’EBM et du rock/metal indus.

* Angelspit - Sleep Now *

Nouveau clip du groupe australien, extrait de leur dernier album “Hideous and Perfect" sorti l’année dernière.

C’est un mélange entre rock et electro industriel à tendance gothique et punk (cyberpunk plus exactement). C’est particulier, avis aux curieux et aux amateurs