Le premier album de Strip Steve est disponible à l’écoute en streaming en attendant sa sortie en France demain chez Boys Noize Records.

Et parce que son duo avec Puro Instinct est trompeur, c’est de l’electro-house qu’il fait, avec souvent des influences French Touch/house selon les morceaux.

High Damage - The Dusk

High Damage c’est la rencontre entre deux piliers du dub français : High Tone et Brain Damage.

J’avais pu les voir en concert en novembre dernier à Marseille, un concert assez inoubliable, j’ai été littéralement emporté par l’ambiance, le bon gros son vraiment tripant. Et justement le morceau que je vous partage ici, retranscrit bien selon moi à quoi s’attendre.

L’album résultant de cette collaboration est sorti le mois dernier mais malheureusement je ne trouve pas qu’il rende justice à mes souvenirs, il est assez irrégulier. Il manque quelque chose. Ou bien j’aurai mieux fait de ne pas aller les avoir avant la sortie de l’album…

Bref, vous l’avez compris, High Damage prend selon moi toute son ampleur en live, et ça tombe bien, ils sont en pleine tournée!

Pour ma part, j’irai les revoir ce vendredi 13, à Istres. Et vous ?

Aujourd’hui je vais vous parler de mon dernier coup de coeur : le nouvel album “nuit de rêve" du duo parisien Scratch Massive.

Leur musique toujours plus glaciale prend une tournure de BO épique, raffinée et rétro (entre 80’s et indus des 90’s) qui réussit à entretenir une tension sans répit.

On a droit à pas mal de featuring peu courant qui donne une autre dimension à chaque chanson : Jimmy Sommerville, Daniel Agust, Chloé (avec elle c’est encore plus glacial), etc…

Nuit de rêve est selon moi un album très recommandable pour alimenter vos … cauchemars. Non, allez l’écouter!

Chanson de la semaine : Flat Beat par Mr. Oizo

Clip mythique pour un DJ Français légendaire que j’ai pu revoir hier d’ailleurs à l’occasion du festival Kolorz à Carpentras.

Artiste : Mr. Oizo
Morceau :
Flat Beat
Album :
Analog Worms Attack
Année :
1999
Genre : 
Electro
Actif : 
oui

Mondkopf - La Dame En Bleu

Je découvre à peine ce jeune français qui est programmé à Marsatac 2011 et franchement c’est pas mal. J’aime bien son electro atmosphérique … spatiale même.

Ah bah tiens, sur live arte, on trouve un de ces concerts et pitin, ça a l’air vraiment cool.


Orphx est de retour avec Radiotherapy, leur nouvel album tout frais, toujours aussi jouissif et maîtrisé.
Orphx c’est un groupe canadien de Rhythmic Noise très techno(ïde) et intégrant une atmosphère très industrielle, surtout sur ce dernier album. C’est froid, hanté, hypnotique… exactement ce que je recherche dans la techno.

Vous voulez prendre des bonnes ondes sonores dans la gueule ? Allez les écouter. Par contre, je dois vous prévenir que pour ce genre de musique sans un enregistrement de bonne qualité (les extraits en dessous ne risque pas de rendre justice), et surtout sans matos chez soi digne de ce nom, caisson de basse de qualité, volume un minimum fort et tout … et ben vous perdez tout l’intérêt, vous n’entendrez pas tout … parce que Orphx, c’est pas du boom boom de bourrin, c’est raffiné, intelligent, on a des couches, des murs, des atmosphères de sons qui se développent…. et si on ne les entend pas en totalité … vous n’avez rien.
Vous voilà prévenu! http://www.myspace.com/orphx



Contamination (Radiotherapy excerpt) by Orphx 


Tensile (Radiotherapy excerpt) by Orphx 


1200 µRh (Radiotherapy excerpt) by Orphx

Orphx est de retour avec Radiotherapy, leur nouvel album tout frais, toujours aussi jouissif et maîtrisé.

Orphx c’est un groupe canadien de Rhythmic Noise très techno(ïde) et intégrant une atmosphère très industrielle, surtout sur ce dernier album. C’est froid, hanté, hypnotique… exactement ce que je recherche dans la techno.

Vous voulez prendre des bonnes ondes sonores dans la gueule ? Allez les écouter. Par contre, je dois vous prévenir que pour ce genre de musique sans un enregistrement de bonne qualité (les extraits en dessous ne risque pas de rendre justice), et surtout sans matos chez soi digne de ce nom, caisson de basse de qualité, volume un minimum fort et tout … et ben vous perdez tout l’intérêt, vous n’entendrez pas tout … parce que Orphx, c’est pas du boom boom de bourrin, c’est raffiné, intelligent, on a des couches, des murs, des atmosphères de sons qui se développent…. et si on ne les entend pas en totalité … vous n’avez rien.

Vous voilà prévenu! http://www.myspace.com/orphx

Contamination (Radiotherapy excerpt) by Orphx Tensile (Radiotherapy excerpt) by Orphx 1200 µRh (Radiotherapy excerpt) by Orphx

Black Devil Disco Club revient lui aussi en sortant un nouvel album.
Black Devil Disco Club, c’est le projet electro disco d’un Français, Bernard Fevre qui avait commencé en 1978. Il avait un peu créer le genre. Mais surement trop en avance sur son temps, le succès n’avait pas été au rendez-vous. Dommage, surtout qu’à l’époque, c’était un challange, sans ordinateurs et co : synthétiseurs, cassettes et batterie.
À 60 ans, Bernard Fevre avait sans doute lui-même oublié son propre album. Jusqu’à la fin des années 90 où il réalise, après avoir reçu de gros chèques de royalties, que sa musique a été samplée par Aphex Twin ou les Chemical Brothers. Ce succès à retardement offre à Bernard Fèvre un retour en grâce inespéré. 
En 99, le duo britannique Chemical Brothers sample son morceau “Earth Message”: leur titre rentre illico dans les charts. Et en 2004, c’est Aphex Twin qui réédite le fameux “Disco Club”. Il a enfin le succès qu’il mérite et sort un album nommé “28 After”, en 2006 soit, oui 28 ans plus tard. Moi même et comme le grand public, je l’ai découvert dans la BO de GTA IV, la chanson The Devil In Us. J’ai aussi eu l’occasion de le voir en concert lors du festival seconde nature à Aix en Provence, en Juin dernier. Avec plus de 60ans, ça faisait papi fait bouger le dancefloor, très atypique mais vraiment efficace :)
Et voici 2011, et voilà Circus, son 3ème album. Il sortira le 11 avril et comporte un sacré lot de feat. : Nancy Sinatra, Afrika Bambaataa, Faris Badwan (the Horrors), YACHT, Jon Spencer (Blues Explosion), Aja Emma (Cosmetics), CocknBullKid, Nancy Fortune, Nicolas Ker (Poni Hoax) & Nazca Lines. 
Vous pouvez écouter en streaming ce nouvel album, juste en dessous :)



Download

Black Devil Disco Club revient lui aussi en sortant un nouvel album.

Black Devil Disco Club, c’est le projet electro disco d’un Français, Bernard Fevre qui avait commencé en 1978. Il avait un peu créer le genre. Mais surement trop en avance sur son temps, le succès n’avait pas été au rendez-vous. Dommage, surtout qu’à l’époque, c’était un challange, sans ordinateurs et co : synthétiseurs, cassettes et batterie.

À 60 ans, Bernard Fevre avait sans doute lui-même oublié son propre album. Jusqu’à la fin des années 90 où il réalise, après avoir reçu de gros chèques de royalties, que sa musique a été samplée par Aphex Twin ou les Chemical Brothers. Ce succès à retardement offre à Bernard Fèvre un retour en grâce inespéré. 

En 99, le duo britannique Chemical Brothers sample son morceau “Earth Message”: leur titre rentre illico dans les charts. Et en 2004, c’est Aphex Twin qui réédite le fameux “Disco Club”. Il a enfin le succès qu’il mérite et sort un album nommé “28 After”, en 2006 soit, oui 28 ans plus tard. Moi même et comme le grand public, je l’ai découvert dans la BO de GTA IV, la chanson The Devil In Us. J’ai aussi eu l’occasion de le voir en concert lors du festival seconde nature à Aix en Provence, en Juin dernier. Avec plus de 60ans, ça faisait papi fait bouger le dancefloor, très atypique mais vraiment efficace :)

Et voici 2011, et voilà Circus, son 3ème album. Il sortira le 11 avril et comporte un sacré lot de feat. : Nancy Sinatra, Afrika Bambaataa, Faris Badwan (the Horrors), YACHT, Jon Spencer (Blues Explosion), Aja Emma (Cosmetics), CocknBullKid, Nancy Fortune, Nicolas Ker (Poni Hoax) & Nazca Lines. 

Vous pouvez écouter en streaming ce nouvel album, juste en dessous :)

Download

The Japanese Popstars - Song For Lisa

Jolie chanson pour ce groupe d’electro house, qui n’est pas japonais mais d’Irlande du Nord.

Tying Tiffany  - Show me what you got

Nouveau clip de la Suicide Girl Italienne. C’est très nerveux et dansant dans le genre.

Miss Kittin and the Hacker - Party in My Head

Une electro délivré par The Hacker avec des sonorités New Wave très prononcées, on y reconnait du Blondie, complété par la voix de Miss Kittin. Ça donne ma chanson préférée de la semaine (oui, encore, ça reviens par cycle ^^)

Ah et trop bien, on peut enfin poster directement par Youtube sur Tumblr, YABON!