Telepathe a enfin dévoilé quelques nouvelles chansons!

Pour rappel c’est un groupe de Brooklyn qui avait sorti un excellent premier album “Dance Mother” en 2009 qui nous proposait une pop indé synthétique très influencé par la dance anglaise des 90’s avec un ceste de hip hop.

Visiblement les nouvelles chansons sont bien plus calmes et 80’s avec des grosses nappes synthétiques New Wave (Slow Learner), disco (F… You Up) et une ligne de basse typique du rock 80’s (Drown Around Me).

Elles revisitent une autre époque donc.

mp3: Telepathe - Throw Away This

Telepathe, c’est un groupe d’electro qui mixe influences dance nineties et écriture pop qui n’a pas été très actif ces derniers temps, mais ça va changé. Busy Gangnes et Melissa Livaudais viennent de finir d’enregistrer leur nouvel album et nous sortent un premier single nommé Throw Away This of it, qui est disponible gratuitement sur le lien en dessous.

mp3 Telepathe - Throw Away This

Source : disconaivete

Telepathe, danse méfiante

Telepathe, c’est un groupe dont j’avais adoré le premier album “Dance Mother” sorti en 2009. La scène musicale de Brooklyn me fascine et ce groupe y a apporté une pierre, grosse pierre. Et hier, je suis tombé sur cet article, qui résume un peu tout ce que j’en pense, donc au lieu de paraphraser -ce qui ne sert à rien- le voici :

telepathe.1295117971.jpg

Typiquement le side project un peu hype & un peu baclé qui prend de l’ampleur et de la substance sans même que tu t’en rendes compte. Et dieu sait qu’à Brooklyn c’est pas les side-projects ni la hype qui manquent. Melissa Livaudais et Busy Gangnes jouaient dans d’obscurs groupes avant de former Telepathe, un duo à géométrie variable qui réussit l’exploit de ne pas se prendre du tout au sérieux tout en donnant l’impression que c’est le cas. Leurs lunettes jouent possiblement un role là-dedans.

Leurs rôles musicaux ne sont pas vraiment définis. Les filles composent ensemble, font tour à tour des percus et un semblant de guitare, chantent toutes les deux d’une voix fluette des paroles mystiques dans un spoken-word fatigué. Un DRH blasé dirait que leur plus-value est l’absence totale d’inhibition musicale, passant des expériences électroniques les plus informes au dancehall et à la pop sucrée et s’étonnant ensuite quand on demande des explications. “On s’est ennuyé en faisant du drone et maintenant on est obsédé à l’idée de faire de la musique aussi putain d’accrocheuse que possible”dit Busy, on imagine en réajustant ses lunettes.

Elles t’envoutent sur disque, belle production de Dave Sitek (TV On The Radio) oblige. C’est moins le cas sur scène. Un pote qui m’a assuré avoir “subi” Telepathe en live m’a décrit deux jeunes filles moribondes, presque désintéressées par l’audience, le lieu et leur propre musique. Elles n’avaient pas envie que tu la danses, mais que tu la regardes de loin, un peu exaspéré & un peu attiré.

Telepathe - Devil’s Trident

Extrait de l’album Dance Mother (2009) sorti sur V2 Recordsmyspace

Article paru sur le blog musique de LeMonde.fr écrit par Luc Vinogradoff